Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Faites ce que je dis, pas ce que je fais. C’est un peu ce que nous demande le gouvernement avec la loi 133 sur la gouvernance et la gestion des ressources informationnelles des organismes publics et des entreprises du gouvernement, mais en spécifiant que seulement la suite Office de Micro$oft peut faire partie de l’appel d’offre pour le remplacement de sa suite bureautique.

Au lieu de privilégier une saine compétition entre le logiciel libre et les progiciels privés avec leurs avantages et inconvénients, on se garde d’avoir à faire une gestion du changement qui pourrait affecter l’ensemble de l’écosystème du logiciel québécois.

Voir l’article sur LeDevoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.